La Maison des filles

Cette maison, appelée «Havre de paix», a été acquise en septembre 2010. Elle se remplit petit à petit en vue d’accueillir finalement une vingtaine de filles. Le programme d’insertion est le même que pour les garçons de la Maison de l’Espoir. Ces filles ont souvent grandi dans des conditions difficiles (orphelines, rejetées par leur famille, vie dans la rue, etc.). Sans de telles structures d’encadrement, de très nombreuses filles se perdent dans la prostitution tout simplement pour pouvoir survivre matériellement dans un contexte de misère complète et de grande souffrance. Comme les garçons, ces filles sont aussi prises en charge par une équipe adéquate.